PARTAGER

Plusieurs éléments sont importants dans la recherche d’emploi. Parmi ceux-ci, figurent le Curriculum vitae. Appelé encore « chemin de vie », ce document qui résume le parcours académique et professionnel est capital pour décrocher un stage ou un emploi. Parce que le CV est le premier élément qui défendra votre cause face à un employeur, nous vous donnons ici cinq erreurs à éviter lors de sa rédaction.

1- Un CV trop long

Si vous êtes à la recherche d’un stage, de votre premier emploi ou encore si vous avez un profil de junior, votre CV doit pouvoir tenir sur une seule page. Les profils seniors par contre sont autorisés à utiliser deux pages. Mais n’excédez en aucun cas ces deux pages, au risque que votre CV ne soit pas lu intégralement. Utilisez un modèle de CV qui facilitera cela.
Dans le choix des informations qui devront y figurer, limitez les hobbies par exemple, surtout ceux qui n’ont aucun lien avec le profil recherché. Allez à l’essentiel et gardez ce qui est vraiment utile.

2- Des informations non-pertinentes

Un CV « bien garni » n’est pas forcément l’élément qui attirera les regards d’un recruteur. Évitez donc de donner des informations qui n’ont aucun intérêt. Par exemple, pour les loisirs, mentionnez-les mais sans vous attardez sur les détails, à moins qu’ils aient un lien direct avec la fonction sollicitée. Procédez de la même façon pour votre expérience professionnelle. Il n’est évidemment pas nécessaire de mentionner par exemple, votre poste de cuisinier si vous postulez pour une fonction d’ingénieur.

3- Des trous dans le CV

Vous pouvez avoir connu des périodes de votre vie où vous n’avez pas été actif sur le plan professionnel, et ce pour diverses raisons. A ce niveau, il est indispensable de mentionner ces périodes d’inactivité professionnelle. Les recruteurs qui n’aiment pas qu’une période ne soit pas signalée, vont forcément vous demander des explications.

4- Des Informations incomplètes

Il n’est pas rare de voir que les recruteurs reçoivent des CV avec des informations incomplètes ou vagues. Vous devez être le plus précis possible : précisez les dates de vos anciennes fonctions, vos expériences et formations, vos qualifications… Trouvez la bonne méthode pour ne pas en dire trop, au risque de tomber dans le superflu, tout en n’oubliant pas de mentionner ce que le recruteur voudrait savoir.

L’une des informations capitales que bon nombre de personnes oublient de prendre en considération est le nom sous lequel l’on enregistre le fichier du CV. Il est courant de tomber sur des CV nommés « CV nouveau », « dernière modif. », « Mon CV »… Il faut savoir que les employeurs reçoivent un grand nombre de CV. Inutile de leurs donner du fil à retordre à retrouver le vôtre. Le bonne pratique serait de nommer le fichier avec votre nom tout simplement : « Cv_VotreNom_Votre_Prenom ».

5- Les fautes d’orthographes

Cette information est peut-être la plus importante. Un CV qui comporte des fautes ne vient que conforter les doutes du recruteur. Si cela est nécessaire, n’hésitez pas à vous faire relire par plusieurs personnes. Assurez-vous que votre CV ne comporte plus aucune coquille avant de l’envoyer à un quelconque recruteur, même si vous postulez pour un poste qui ne demande que des aptitudes très techniques.
Retenez qu’un CV avec des fautes est comme une belle bâtisse qui comporte des trous assez visibles pour faire fuir tout nouvel acquéreur. Evitez-les !

Devant un recruteur, votre CV est votre seul avocat, en plus, éventuellement, de la lettre de motivation. Ne réduisez pas vos chances de faire bonne impression. Votre CV en plus d’être clair et attrayant, doit vous « vendre » de la meilleur des manières. Donnez-lui donc de la valeur !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here