PARTAGER

L’entretien est la dernière ligne droite avant de décrocher un stage ou un emploi. Inutile donc de préciser combien de fois il est important de le réussir.
Lorsqu’un recruteur vous contacte pour un entretien, vous ne devez pas vous y rendre avec l’intention d’aller « limiter les dégâts ». L’entretien est une occasion en Or pour défendre les qualifications et les compétences qui figurent sur votre Curriculum Vitae. En toute objectivité, si le recruteur veut vous écouter, alors votre profile l’intéresse déjà. Voici cinq fausses idées que l’on se fait des entretiens. Évitez-les et saisissez cette occasion.

Salon_emploi_Jeunes_se_faire_remarquer

1- L’entretien n’est pas l’épreuve de la dernière chance !

Pour bien de personnes en quête d’un emploi, l’entretien est une sorte de dernière chance qu’il faut saisir coûte que coûte. Si cette conception peut réussir à motiver un individu, l’effet pervers c’est qu’il peut aussi constituer un foyer non négligeable de stress qui finit par devenir toxique pour le candidat. L’entretien n’est rien d’autre qu’une « confrontation » professionnelle entre le demandeur d’emploi et le recruteur, au cours de laquelle le premier doit convaincre le deuxième de la nécessité de lui accorder le poste visé. Inutile de s’empoissonner avec un stress qui d’ailleurs, risque de vous faire manquer votre tir.

2- L’entretien n’est jamais gagné d’avance !

Le demandeur d’emploi doit savoir vendre ses compétences et ses qualifications. Au sortir d’un entretien, le recruteur orientera toujours son choix vers le candidat qui est à même de répondre, au mieux, aux besoins que ce poste exige. La valeur ajoutée est donc de mise.

En effet, si pour un poste, deux personnes viennent avec les mêmes qualifications, il faudra trouver d’autres « éléments » pour les départager. Tout se jouera donc sur l’instant. Vos réponses doivent être le plus clair possible. Évitez de donner des explications trop floues ou même d’aborder des termes dont vous n’avez qu’une idée trop vague. Pour un spécialiste, vous mettre en difficulté ne sera pas plus compliqué qu’un jeu d’enfants. Lors d’un entretien, chaque réponse que vous donnez vaut son pesant d’Or ! Choisissez les donc en connaissance de cause.

3- L’entretien ne s’improvise pas

Un entretien d’embauche / de stage est un exercice qui s’apprend en bonne et due forme. Comme toute œuvre dont la maîtrise s’installe avec la pratique, il est important d’appendre les rouages de l’entretien d’embauche. Cela passe par la recherche des questions qui vous seront éventuellement posées. A ce niveau, internet est une niche très riche pour se former :

  • Quelles attitudes avoir afin de ne pas se laisser noyer par le stress ?
    Comment se présenter et parler de ses compétences efficacement ?
  • Comment revenir sur des sujets que l’on maîtrise mieux quand on se sent en difficulté ?
  • Comment faire bonne impression au recruteur en vantant ses mérites ?
  • Quelles sont les limites à ne pas franchir afin de ne pas paraître trop prétentieux donc peu crédible ? La liste pourrait être bien longue.

Au-delà de toutes les informations que vous pourriez avoir, le meilleur moyen pour être rodé à cet exercice est de le pratiquer en situation réelle. Chaque entretien que l’on vous accorde est une occasion pour vous parfaire.

4- L’entretien n’est pas une occasion pour vous surcoter

Il est important de savoir se « vendre ». Mais lors d’un entretien, il est inutile de vouloir en faire trop. Il faut trouver le juste milieu. La volonté de faire bonne impression au recruteur par tous les moyens, est un piège dans lequel plusieurs personnes tombent. Mentir sur ses compétences, inventer des projets sur lesquels l’on a déjà travaillé… sont autant de tentations desquels il faut se tenir loin. Vos véritables compétences, qualifications expériences, expertises, doivent être les seuls éléments pour convaincre le recruteur et lui faire comprendre la valeur que vous pouvez apporter à son entreprise.

5- L’entretien ne vous met pas en position de faiblesse

Un recruteur ne se laissera jamais convaincre par la nécessité absolue pour un demandeur d’emploi, d’avoir du boulot. Si vous tenez cet argument devant un recruteur, les chances qu’il vous rappelle seront très minces. Evitez donc de jouer sur la fibre de l’émotion. Une entreprise est loin d’être un centre d’assistance aux cas sociaux.

Votre objectif doit être de prouver au recruteur tout le bien que vous pouvez apporter aux activités de son entreprise. Il est donc primordial que vous ayez un minimum d’informations sur les activités de cette entreprise. Utilisez-les pour convaincre !

L’entretien d’embauche / de stage ne s’improvise pas. C’est un exercice méticuleux dont l’issu se joue sur des détails. Y aller en gardant à l’esprit que seules vos compétences peuvent vous aider à obtenir le poste vous obligera à bien les mettre en avant. Pour le reste, si le recruteur estime que vous n’avez pas les qualifications requises, ce ne sera pas un désastre. Une chose est certaine, vous aurez eu une expérience en plus pour réussir votre prochain entretien. Cette fois-ci, ce sera peut-être la bonne.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here